Chronique du livre “Pin-up au temps du pré-Code” sur le site LeMagDuCiné

Jonathan Fanara chronique le livre de Mélanie Boissonneau Pin-up au temps du pré-Code (1930-1934) sur le site LeMagDuCiné :

La pin-up n’est pas seulement cette nymphette blonde dévorée du regard par les hommes ou déshabillée par inadvertance à la faveur de gags plus ou moins convenus. Contrairement aux idées reçues, elle tient peut-être davantage de la figure féministe que de la vamp ou de la femme fatale. Mélanie Boissonneau revient sur son destin cinématographique durant le pré-Code, mais aussi après 1934.

[…] Car avant d’étudier par le menu les déboires de Betty Boop ou les impétuosités de Mae West, le lecteur passera par Bettie Page, les Guerrilla Girls, le nose art, Simone de Beauvoir, Adah Isaacs Menken, Sarah Bernhardt ou encore Henry James Forman – dont les études scientifiques servirent d’assise au Code Hays.

À mettre entre toutes les mains.

Ecrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.