Le livre Barbet Schroeder sur Pop, Cultures et Cie

Article de Jean Thooris consacré au livre Barbet Schroeder, ombres et clarté de Jérôme d’Estais, paru aux éditions LettMotif :

Grande force de cette étude sur Schroeder : elle ne ressemble guère à un essai théorique mais à un roman à énigmes. Chapitre après chapitre, d’Estais regarde, commente une facette schroederienne, puis l’enlève pour observer ce qu’il y a dessous : le rapport à l’argent, l’animalité, le jeu, les mensonges et les vérités, le langage… Un livre poupée russe qui crée un suspense : il faut trouver la clef Schroeder.

Également romancier, Jérôme d’Estais, lorsqu’il écrit sur le cinéma, donne l’impression de transformer en fiction le cheminement de son cerveau. Il ne s’agit pas d’étayer une vérité absolue, mais de suivre, façon puzzle, la construction d’un récit aussi pragmatique que porteur d’une cohérence finale. Sur ce point, et quand bien même connaît-il par cœur Daney ou Bazin, Jérôme d’Estais ne s’inscrit jamais dans une quelconque généalogie analytique. Il s’approprie, avec naturel, les courants fondateurs de la pensée cinématographique, pour en faire siens, pour déterminer quelle forme littéraire correspondrait à tels ou tels cinéastes. Ombres et clarté est ainsi un docu-roman avec Barbet Schroeder en guise de repère central (tout comme Schroeder alterne, et parfois mélange, documentaires et fictions). La forme s’adapte au fond. Rare et admirable.

Ecrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.