Un siècle de cinéma américain en 100 films (1930-1960) - édition LettMotif
LIVRES ET REVUES DE CINÉMA, SCÉNARIOS DE FILMS, THÈSES ET ESSAIS DE CINÉMA
Un siècle de cinéma américain en 100 films (1930-1960)

21,00 42,00 

Un siècle de cinéma américain en 100 films (1930-1960)

21,00 42,00 

Auteur : Benoît Gourisse

Format 17 x 24 cm, cartonné, 620 pages
ISBN 978-2-36716-180-8

(Plus d’infos ci-dessous)

Effacer
UGS : N/A Catégorie : Étiquettes : , ,

Hollywood a largement contribué au succès populaire du septième art dans le monde et témoigné de l’inventivité des cinéastes, acteurs, scénaristes et autres monteurs ou compositeurs en produisant nombre de chefs-d’œuvre.
Au travers de l’analyse critique et passionnée de 100 films, d’A l’Ouest rien de nouveau réalisé par Lewis Milestone en 1930 jusque The Barber réalisé par Joel & Ethan Coen en 2000, cet ouvrage permet de comprendre les grands courants artistiques mais aussi thématiques, voire politiques, qui ont guidé l’évolution du cinéma aux États-Unis et au Royaume-Uni, et d’éclairer des œuvres vues et revues maintes fois et passées à la postérité.
Scindé en deux parties – 1930-1960 : Le règne des studios et l’Âge d’or ; 1960-2000 : La fin des codes, le réalisme … puis la nostalgie – l’ouvrage permet de comprendre l’influence des vieux maîtres (John Ford, Alfred Hitchcock, Billy Wilder, Joseph L. Mankiewicz entre autres) sur les ténors du cinéma contemporain (Martin Scorsese, Steven Spielberg, les frères Coen), de voir aussi comment le cinéma a accompagné les grands événements du XXe siècle, tragiques et heureux.
Cent films de référence qui renvoient à des centaines d’autres qui ont construit l’histoire de cet art né à l’orée du XXe siècle et devenu une industrie. Cent films pour emmener le lecteur dans un voyage au travers de nombreux genres, du western à la comédie musicale, de la science-fiction au film noir en passant par l’étude de mœurs ou le film de guerre.

Tome 1 : Le règne des studios et l’Âge d’or : 1930 – 1960 

Début des années trente : le cinéma parlant supplante le cinéma muet, la couleur est déjà là.
C’est l’avènement des grands studios à Hollywood (Paramount, Warner Bros, 20th Century Fox, Metro Goldwyn Mayer) et la codification de genres emblématiques du cinéma américain : le western, le film d’aventures, le film noir, la comédie.
L’Amérique s’est trouvé des héros, des icônes qui deviendront légendes du septième art : Errol Flynn, Humphrey Bogart, John Wayne, James Stewart, Cary Grant.
C’est un cinéma esthétique, poétique, héroïque. Le Code Hays est entré en vigueur mais, loin d’entraver la créativité des cinéastes, il accompagne l’avènement d’Hollywood. C’est à Los Angeles… et aussi dans le désert de Lone Pine, en Californie, que l’on fait du cinéma !
Cette industrialisation attire nombre d’artistes européens et, alors que se profile la Deuxième Guerre mondiale, le cinéma américain bénéficie de l’apport de nombreux artistes européens.
Hollywood est le centre du monde cinématographique et bénéficiera à plein de cet âge d’or dans les années cinquante. Débutée avec le maccarthysme, qui dévoile la diversité sociale et politique du cinéma américain, cette décade est celle de l’épanouissement artistique.
L’apparition du CinémaScope et la banalisation de la couleur, qui coexistent avec le noir et blanc et le format 4/3, permettent aux cinéastes d’exprimer leur art sans entrave. Tout est possible. Les studios sont riches et l’on y croise de multiples stars de renommée mondiale, des scénaristes créatifs, des réalisateurs de génie.
Les chefs-d’œuvre se succèdent, de la comédie musicale au western, du film noir au drame. Plus jamais Hollywood ne connaîtra une période aussi faste, aussi riche en talents.
Hitchcock, Ford, Curtiz, Hawks, Huston, Mankiewicz, Wilder, une génération de cinéastes qui n’a jamais eu d’équivalent dans aucun autre pays livre au monde des œuvres sublimes, tandis qu’une génération de contestataires commence à remettre en cause les codes : Aldrich, Brooks.

 Films étudiés dans le tome 1

  • À l’Ouest rien de nouveau (1930), Lewis Milestone
  • King Kong (1933), Ernest B. Schoedsack & Merian C. Cooper
  • Capitaine Blood (1935), Michael Curtiz
  • Les Temps modernes (1936), Charles Chaplin
  • La Charge de la brigade légère (1936) Michael Curtiz
  • Capitaines courageux (1937), Victor Fleming
  • Vous ne l’emporterez pas avec vous (1938), Frank Capra
  • Le Grand Passage (1940), King Vidor
  • Les Raisins de la colère (1940), John Ford
  • Fantasia (1940) Walt Disney
  • Indiscrétions (1940), George Cukor
  • Citizen Kane (1941), Orson Welles
  • Chasse à l’homme (1941), Fritz Lang
  • 49e parallèle (1941), Michael Powell
  • La Charge fantastique (1941), Raoul Walsh
  • Assurance sur la mort (1944), Billy Wilder
  • Arsenic et vieilles dentelles (1944), Frank Capra
  • Aventures en Birmanie (1945), Raoul Walsh
  • Les Enchaînés (1946) Alfred Hitchcock
  • Les Tueurs (1946) Robert Siodmak
  • Les Plus belles années de notre vie (1946), William Wyler
  • La Vie est belle (1947), Frank Capra
  • Le Trésor de la Sierra Madre (1948), John Huston
  • Chaînes conjugales (1949), Joseph L. Mankiewicz
  • Noblesse oblige (1949), Robert Hamer
  • Quand la ville dort (1950), John Huston
  • Boulevard du crépuscule (1950), Billy Wilder
  • Ève (1950), Joseph L. Mankiewicz
  • L’Inconnu du Nord-Express (1951) Alfred Hitchcock
  • Sous le plus grand chapiteau du monde (1952), Cecil B. DeMille
  • L’Affaire Cicéron (1952), Joseph L. Mankiewicz
  • Chantons sous la pluie (1952), Stanley Donen
  • Scaramouche (1952), George Sidney
  • L’Homme tranquille (1952), John Ford
  • La Captive aux yeux clairs (1952), Howard Hawks
  • Vacances romaines (1953), William Wyler
  • Le Jardin du diable (1954), Henry Hathaway
  • Fenêtre sur cour (1954), Alfred Hitchcock
  • Vera Cruz (1954), Robert Aldrich
  • Un homme est passé (1955), John Sturges
  • Les Contrebandiers de Moonfleet (1955), Fritz Lang
  • La Prisonnière du désert (1956), John Ford
  • Planète interdite (1956), Fred Mac Leod Wilcox
  • La Dernière Chasse (1956), Richard Brooks
  • Attaque ! (1956), Robert Aldrich
  • La Femme modèle (1957), Vincente Minnelli
  • Douze hommes en colère (1957), Sidney Lumet
  • Les Sentiers de la gloire (1957), Stanley Kubrick
  • Le Pont de la rivière Kwaï (1957), David Lean
  • Sueurs froides (1958), Alfred Hitchcock
  • Les Vikings (1958), Richard Fleischer
  • Le Trésor du pendu (1958), John Sturges
  • Rio Bravo (1959), Howard Hawks
  • Certains l’aiment chaud (1959), Billy Wilder
  • L’Homme aux colts d’or (1959), Edward Dmytryck
  • La Mort aux trousses (1959), Alfred Hitchcock
  • Autopsie d’un meurtre (1959), Otto Preminger

Information complémentaire

Poids N/A
Dimensions N/A
CHOISIR LE FORMAT DU LIVRE (PAPIER OU NUMÉRIQUE)

Livre imprimé (cartonné), Livre numérique (pdf)