Une histoire du cinéma français (1940-1949)

19,90 46,00 

Auteurs : Philippe Pallin & Denis Zorgniotti
Préface de Thierry Frémaux

Exclusivement sur notre site :
4 marque-pages exclusifs offerts pour toute commande

Format 17×24 cm, cartonné, 400 pages
ISBN 978-2-36716-262-1 (broché)
ISBN 978-2-36716-295-9 (luxe, cartonné + jaquette)

Effacer
 

Description

Une histoire du cinéma français est une collection de livres qui dresse un panorama de la production cinématographique hexagonale sur ses différentes décennies. Classés par année, ces ouvrages complets mettent en avant les films importants, les cinéastes majeurs, les acteurs populaires de leur temps, ainsi que des dossiers thématiques. À travers ses analyses, et la mise en perspective des œuvres et des artistes dans un contexte historique, sociétal et technique, ce livre se veut le récit pertinent – et parfois impertinent ! – de notre si belle histoire du cinéma.

Tome 2 : 1940-1949

Avec les années 40, le cinéma français est  mis à l’épreuve des grands événements de l’Histoire. Et pourtant, sans relâche, le septième art va se battre, se réinventer et exister de plus belle, parfois de manière étonnante : des chefs-d’œuvre du fantastique sous l’Occupation (Les Visiteurs du soir, La Main du diable) à la fabrication d’une légende commune à la Libération (La Bataille du rail, Le Père tranquille) jusqu’à la période d’après-guerre entre pessimisme (Panique de Julien Duvivier) et joie retrouvée (Rendez-vous de Juillet de Jacques Becker), la France va produire une œuvre riche, contrastée, originale. Les années 40, ce sont de nouveaux maîtres de cinéma qui signent de grands films, le Clouzot du Corbeau, le Cocteau de La Belle et la Bête, Jean-Pierre Melville, déjà, avec Le Silence de la mer. Les années 40, ce sont de nouvelles stars qui éclosent et vont bientôt devenir des icônes : Simone Signoret, Gérard Philipe, Jean Marais. Les années 40, c’est également Les Enfants du paradis, peut-être le plus grand film du cinéma français.
Une période entre ombre et lumière, pour reprendre la célèbre image du Corbeau, une des décennies les plus passionnantes de notre Histoire du cinéma.

Inspecteur de l’Éducation Nationale, Philippe Pallin a orienté ses activités d’enseignant et de formateur vers l’histoire et les techniques du cinéma.

Producteur de radio et auteur pour la télévision, Denis Zorgniotti est également journaliste et critique, musique et cinéma.

[…] On pensait le temps des histoires générales révolu, le livre que vous tenez entre les mains prouve qu’il n’en est rien. Alliant promenade ludique et réexamen rigoureux, les deux auteurs égrènent des années 40 délicates à appréhender, qui additionnent la plus effroyable des guerres et un difficile retour à la paix des peuples : d’un côté de la chronologie, 1939 s’achève avec La Règle du jeu de Renoir, le film du désenchantement et de l’attente de la fin du monde, et de l’autre, 1949 s’ouvre avec Jour de fête de Tati, consacré ici “film de l’année”, qui enchante les vibrations collectives de village et fait un bras d’honneur aux Américains. Entre les deux, une décennie qui compte triple tant les événements abondent, et pas seulement du côté artistique. Habituellement, on la coupe en deux : l’Occupation, comme un îlot autonome où le cinéma français fut, on le sait, assez héroïque, et l’après-guerre, qu’on attache directement aux années cinquante en les résumant hâtivement à la “Qualité française”. En suivant scrupuleusement la chronologie, Pallin et Zorgniotti évitent l’écueil d’avoir à répéter ce qui fut écrit et opèrent un changement de point de vue qui se révèle pertinent. Pas écrasés par la tâche, ils révisent, remisent et récrivent. Les vedettes populaires et les réalisateurs consacrés sont là : Edwige Feuillère, Henri Decoin, Suzy Delair, Jean Grémillon, Fernand Ledoux, Marcel Carné, Pierre Fresnay, Maurice Tourneur, Charles Vanel, Madeleine Renaud ; comme les jeunes pousses et cinéastes dont la période 1940-1950 va accoucher : Robert Bresson, Micheline Presle, Jacques Becker, Henri-Georges Clouzot, Jean-Pierre Melville, Simone Signoret ou Bernard Blier. Je suis heureux que l’un de mes films préférés y soit : Un revenant de Christian-Jaque, écrit par Henri Jeanson, pas seulement parce que c’est l’un des meilleurs films sur “l’âme lyonnaise” mais parce que c’est un grand chef-d’œuvre méconnu.

Ce livre est un plaisir et une invitation au voyage. À en parcourir les 380 pages, à consulter les listes qui le parsèment (un bon cinéphile fait toujours des listes), on comprend pourquoi cette décennie contribue, autant que celle qui la précède, à créer ce qu’on appelle maintenant le cinéma français classique, que nous consacrons depuis toujours à l’Institut Lumière. Longtemps visible exclusivement dans les cinémathèques ou les CICI (Congrès international du cinéma indépendant) chers à Raymond Borde, Raymond Chirat et Bernard Chardère, restauré par les ayants droit et célébré dans les festivals (à Cannes, à Lyon, à Bologne, à Budapest), ce cinéma revient dans les salons grâce à de belles éditions vidéo et se voit même programmé par les plateformes. Truffaut rappelait que jadis les critiques et les historiens écrivaient de mémoire, à partir de fugaces souvenirs de projection en salles. Un nouvel âge permet désormais qu’on puisse revoir les œuvres dans des conditions spectaculaires, similaires à celles des origines, qu’on retrouve le chemin d’une historiographie dont l’écriture reste essentielle pour questionner, débattre et, surtout, ne jamais conclure. […]

Thierry Frémaux

Introduction Le cinéma sans relâche. De l’occupation à l’après-guerre 7
.
1940 21
Présentation. L’année 1940 22
Le film de l’année. La Fille du puisatier (Marcel Pagnol) 25
Gros plan. L’Homme du Niger (Jacques de Baroncelli) 28
Coup de cœur. Battement de cœur (Henri Decoin) 30
Arrêts sur images. Autres critiques 32
En accéléré. Autres films 32
Un réalisateur. Henri Decoin 34
Une actrice. Edwige Feuillère 38
Un acteur. Claude Dauphin 41
Dossier de l’année. Cinéma et colonie 44
.
1941 49
Présentation. L’année 1941 50
Le film de l’année. Remorques (Jean Grémillon) 53
Gros plan. L’Assassinat du père Noël (Christian-Jaque) 56
Coup de cœur. Le Roman de Renard (Ladislas Starewitch) 59
Arrêts sur images. Autres critiques 61
En accéléré. Autres films 61
Un réalisateur. Christian-Jaque 63
Une actrice. Suzy Delair 67
Un acteur. Pierre Fresnay 69
Dossier de l’année. L’occupation sans relâche (1) 72
.
1942 79
Présentation. L’année 1942 80
Le film de l’année. L’assassin habite au 21 (Henri-Georges Clouzot) 83
Gros plan. Les Visiteurs du soir (Marcel Carné) 85
Coup de cœur. Le Lit à colonnes (Roland Tual) 89
Arrêts sur images. Autres critiques 91
En accéléré. Autres films 91
Un réalisateur. Henri-Georges Clouzot 94
Une actrice. Micheline Presle 103
Un acteur. Fernand Ledoux 105
Dossier de l’année. L’occupation sans relâche (2) 108
.
1943 115
Présentation. L’année 1943 116
Le film de l’année. Douce (Claude Autant-Lara) 119
Gros plan. Le Corbeau (Henri-Georges Clouzot) 121
Coup de cœur. La Main du diable (Maurice Tourneur) 124
Coup de cœur. Goupi mains rouges (Jacques Becker) 128
Coup de cœur. Lumière d’été (Jean Grémillon) 133
Arrêts sur images. Autres critiques 135
En accéléré. Autres films 135
Un réalisateur. Robert Bresson 138
Une actrice. Ginette Leclerc 142
Un acteur. Pierre Brasseur 145
Dossier de l’année. L’occupation sans relâche (3) 147
.
1944 161
Présentation. L’année 1944 162
Le film de l’année. Le ciel est à vous (Jean Grémillon) 165
Arrêts sur images. Autres critiques 168
En accéléré. Autres films 168
Un réalisateur. Maurice Tourneur 170
Une actrice. Madeleine Renaud 174
Un acteur. Charles Vanel 176
Dossier de l’année. L’occupation sans relâche (4) 178
.
1945 183
Présentation. L’année 1945 184
Le film de l’année. Les Enfants du paradis (Marcel Carné) 187
Gros plan. Boule de suif (Christian-Jaque) 193
Gros plan. Les Dames du bois de Boulogne (Robert Bresson) 195
Coup de cœur. Sortilèges (Christian-Jaque) 197
Arrêts sur image. Autres critiques 200
En accéléré. Autres films 200
Un réalisateur. Jacques Becker 202
Une actrice. Renée Faure 207
Un acteur. Jean-Louis Barrault 209
Dossier de l’année. La résistance 212
.
1946 217
Présentation. L’année 1946 218
Le film de l’année. La Belle et la Bête (Jean Cocteau) 221
Gros plan. Les Portes de la nuit (Marcel Carné) 223
Gros plan. La Bataille du rail (René Clément) 225
Gros plan. Le Père tranquille (René Clément) 228
Coup de cœur. Un revenant (Christian-Jaque) 231
Arrêts sur images. Autres critiques 234
En accéléré. Autres films 234
Un réalisateur. René Clément 236
Une actrice. Josette Day 240
Un acteur. Jean Marais 243
Dossier de l’année. Le fantastique dans le cinéma français 246
.
1947 253
Présentation. L’année 1947 254
Le film de l’année. Panique (Julien Duvivier) 257
Gros plan. Quai des orfèvres (Henri-Georges Clouzot) 260
Gros plan. Le Diable au corps (Claude Autant-Lara) 263
Coup de cœur. Le silence est d’or (René Clair) 266
Arrêts sur images. Autres critiques 269
En accéléré. Autres films 269
Un réalisateur. Claude Autant-Lara 275
Une actrice. Odette Joyeux 281
Un acteur. Bernard Blier 283
Dossier de l’année. Le documentaire 286
.
1948 293
Présentation. L’année 1948 294
Le film de l’année. Paris 1900 (Nicole Vedrès) 297
Gros plan. Dédée d’Anvers (Yves Allégret) 300
Coup de cœur. L’Armoire volante (Carlo Rim) 302
Arrêts sur images. Autres critiques 304
En accéléré. Autres films 304
Un réalisateur. Jean Cocteau 308
Une actrice. Simone Signoret 313
Un acteur.Serge Reggiani 316
Dossier de l’année. La prostitution féminine au cinéma 318
.
1949 323
Présentation. L’année 1949 324
Le film de l’année. Jour de fête (Jacques Tati) 327
Gros plan. Le Silence de la mer (Jean-Pierre Melville) 331
Coup de cœur. Le Point du jour (Louis Daquin) 334
Coup de cœur. Rendez-vous de juillet (Jacques Becker) 336
Coup de cœur. Manon (Henri-Georges Clouzot) 341
Arrêts sur images. Autres critiques 343
En accéléré. Autres films 343
Un réalisateur. Louis Daquin 346
Une actrice. Gabrielle Dorziat 349
Un acteur. Gérard Philipe 353
Dossier de l’année. Prix, récompenses, festivals et box-office 359
.
Index 373
Avis Vérifiés
Voir l'attestation de confiance
  • Pour plus d'informations sur les caractéristiques du contrôle des avis et la possibilité de contacter l'auteur de l'avis, merci de consulter nosCGU
  • Aucune contrepartie n'a été fournie en échange des avis
  • Les avis sont publiés et conservés pendant une durée de cinq ans
  • Les avis ne sont pas modifiables : si un client souhaite modifier son avis, il doit contacter Avis Verifiés afin de supprimer l'avis existant, et en publier un nouveau
  • Les motifs de suppression des avis sont disponiblesici.

5 /5

Calculé à partir de 2 avis client(s)

  • 1
    0
  • 2
    0
  • 3
    0
  • 4
    0
  • 5
    2
Trier l'affichage des avis :

Frédéric P. 04/06/2021 suite à une commande du 11/05/2021

5/5

Un très bel ouvrage. Un travail de grande qualité qui offre une nouvelle approche du cinéma français.

Cet avis vous a t-il été utile ?Oui2Non0

Stéphane R. 13/05/2021 suite à une commande du 26/04/2021

5/5

Produit livré en parfait état

Cet avis vous a t-il été utile ?Oui1Non0

Informations complémentaires

Dimensions 170 × 240 cm
Choisir le format du livre (imprimé ou numérique)

Livre imprimé (broché) ,  Livre imprimé (luxe, cartonné + jaquette), Livre numérique (pdf), Livre numérique (ePub)