“Tropique du Splendid, essai sur la France des Bronzés” chroniqué dans Les Cahiers du Cinéma

Critique du livre de Warren Lambert, Tropique du Splendid, essai sur la France des Bronzés, dans les Cahiers du Cinéma, par Stéphane du Mesnildot :

[…] Ce bref essai étudie l’ascension de la bande neuilléenne, la nature nauséeuse de leur comique, leur propension à charger d’abord les pauvres et les minorités.
[…] Car l’originalité est bien de considérer ce corpus comme une œuvre à part entière et d’en relever les récurrences en suivant la trajectoire de ses figures clés, Clavier, Lhermitte, Jugnot et Blanc. Cette dimension parfois romanesque permet à l’auteur d’éviter la charge pure, en allant chercher des moments de trouble, tel le regard blessé du travesti Katia (Clavier) dans Le Père Noël est une ordure…

[…] Le livre offre les outils pour démonter l’idéologie de ce groupe ayant parfaitement accompli son programme réactionnaire.

Ecrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.