Michelangelo Antonioni, d’un regard à l’autre chroniqué dans L’Obs

Chronique de François Forestier dans L’Obs du livre de Jacques Demange, Michelangelo Antonioni, d’un regard à l’autre :

Antonioni est-il un styliste maniéré ou un magicien de l’incommunicabilité ? Jacques Demange, collaborateur de Positif, analyse les rapports du cinéaste avec le néoréalisme, sa théorie de la distanciation formelle, et son esthétique (fondée sur une perception géniale de l’espace). Des films comme L’Avventura, La Nuit ou Zabriskie Point proposent une vision du monde et, selon l’auteur, une “représentation du néant”, devant laquelle s’efface l’événement dramatique. On aime ou on n’aime pas Antonioni, mais impossible de nier son empreinte profonde. L’auteur, dans ce petit livre précis, expose ce qu’est l’“expression du regard” d’Antonioni.

Ecrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.